पृष्ठम्:Chézy - La Reconnaissance de Sacountala.djvu/२२७

विकिस्रोतः तः
Jump to navigation Jump to search
एतत् पृष्ठम् अपरिष्कृतम् अस्ति


NOTES DU PREMIER ACTE. (5H. PAOB 5 , 1. 19. ai^ I jnfk^snfiri^^ ht- ^•] FAGE 6, L. 6. cïf^; FAGE 6, L. IG. Long-tems arrêté par ce passage exlréaienient obscur, j’avais d’abord été tenté de prendre H pour un adjectif nominatif singulier masculin, composé des élémens p en concordance avec RT5FT: , et je traduisais : « Là , sur les bords du Mâliuî, vous pouvez apercevoir l’hermitage de notre maître spirituel Canoua , que la présmice de Sacountalà rend semblable à l’bahitatiou de»Dieux. » Mais je me suis ensuite déterminé pour le sens adopté par Jones, en envisageant le même mot, mais composé avec R|(q ( gage, dépôt ), au lien de Rfq , comme un simple terme circonstanciel, soit au cinquième cas^c|r| î pour^RT^, en lé déri¬ vant de’^cf, soit au septième cas^ol^j , en le dérivant de^c|^ , et cela, surtout, par la considération que Jones a dû être dirigé, dans cette interpré¬ tation difficile, soit par quelque commentaire, soit par les avis de son Pandit. Quant à » j® “® ™’®“ rendre raison grammaticalement, qu’en supposant une ellipse telle, par exemple, que fRRRRî ou ftsrqfq Voyez aussi, plus bas, la note relative à un passage de l’acte 11, page 34 > 1. i5 , qui peut ajouter quelque lumière à ces observations. FAGE 6, L. 12. Jones a entendu ce passage un peu autrement Digitized by Google