पृष्ठम्:Chézy - La Reconnaissance de Sacountala.djvu/२३०

विकिस्रोतः तः
Jump to navigation Jump to search
एतत् पृष्ठम् अपरिष्कृतम् अस्ति


१७८ dan8 ma traduction ; mais il e8t bon d'avertir ici le lecteur wers, pour plus grande correction, doit &tre &crit aim8i : ue le troi8ieme विकचसरसिज्ञायास्तोकनिर्मुक्तकण्ठं et de lui faire remarguer la singularite et la difficulte, tout a la fois, de Te pithete , pour representer la son mit& du p&doncule du lotus, dont les fibres commencent a secarter un peu pour livाrer passage aux petales a demi developpes, ce पृui, en effet, ajoute beaucoup de graces a la fleur. (Qui na admire la r03e mouseuse dans cet &tat ! Ainsi, cest le calice gui embelit la feur', loin de lui nuire, comme un tissu decorce augmente encore les attraits d'une belle file par un heureur स्तोकनिर्मुक्तकण्ठं appligue a वृत्तज्ञालं Woyeट ma traduction , mote 17 , et compare2 celle de Jone७ PAGE I I , .. 13. श्रवितथं [सत्यं] 5 Jones traduit ce mot par : Delglt 9f the Grow० ; ce qui est loin de rendre tout le charme de cette crpression , employee, je n'en doute pas , par anti-phrase : petite pest०, petit mostre de la foret, cest-a-dire gui efface toutes les autres fleur par son &clat. Jones a ठीute ce passage पृui offre une petite difficult& dans le not बङफलतया , पृui, belou m0i, doit signifer la protection accordee als malic par Tamra, au moyen de ॐes rameaur presses et charge de fruits पृui forment un rempart a la delicate8e de 8e8 fleur४. Puc= [4 , .. 7. अपि नामेत्यादि Woye2 comme Jones best tout-a-fait mepris dans l'inter Digitized by ७जOO8७९