पृष्ठम्:Chézy - La Reconnaissance de Sacountala.djvu/२२९

विकिस्रोतः तः
Jump to navigation Jump to search
एतत् पृष्ठम् अपरिष्कृतम् अस्ति


NOTES DU PREMIER ACTE. ^^0 contalà, it is in if^ society' that the trees of ourfather Canna seem to me de-- lightjid. Quant aux personnages , j’ai suivi pour cet endroit, dans ma traduction , la modification adoptée par Jones, faisant parler d’abord Anoiisoûyâ toute seule, au lieu des deux amies ensemble comme l’indique le texte, ( changement motivé par le verbe singulier ) ] et menant, plus bas, Priyamvada à la place de Auousoûyâ. PAGE 9, X. II. PAGE lO, L. 7. Ne pourrait-on pas aussi traduire : « Quoi¬ que attaché à petits nœuds serrés sur ses épaules ? » PAGE II, L. I. donnant, dans cette stance, au verbe composé Rf- qr , le sens de prendre, recevoir, il se présenterait mille difficultés que l’on ne pourrait résoudre qu’au moyen d’ellipses très-forcées, tandis qu^en lui laissant celui du simple ÇfX ? donner, apporter, la construction devient infiniment natu¬ relle et claire ^ ce qui m’a décidé à le prendre dans ce dernier sens, d’autant plus que la cbose n’est pas sans exemple. Jones , à ce qu’il parait, a envisagé ce verbe sous le premier rapport, ce qui lui a d’abord réussi assez bien pour le premier vers ; mais quels contre¬ sens n’a-4-il pas faits dans les trois derniers, dans le second surtout ! Il a, en outre, fait un mélange monstrueux dans la traduction fort incomplète de cette stance et des deux précédentes, qu’il a beaucoup altérées. Quant à cette dernière, où se trouvent répétées, en partie, les images présentées par les deux autres , je me suis contenté de la rejeter en note 45 Digitized by Google